Le baccalauréat est-il indispensable pour trouver un métier ?

Durant toute votre scolarité on vous conditionne, dans l’enseignement et dans la sphère familiale, en vous disant que le baccalauréat est absolument indispensable pour avoir un métier. Sinon, citation entendue par bon nombre d’entre vous, « vous ne ferez rien de votre vie ». Mais que nenni, admis ou refusés vous avez la possibilité d’avoir un bel avenir professionnel devant vous.

Comment est-ce possible nous direz vous ? Par quels moyens, et à quel prix ?

Pour répondre à ces questions, dans cet article on vous explique le fonctionnement de l’enseignement supérieur et des organismes de formation. Il existe bien évidemment d’autres options mais elles ne seront pas abordées ici.

La formation post baccalauréat

Arrivés au lycée, voire bien avant, vous entendez parler de BTS, licence, master, et autres titres qui font briller en société. En effet ces diplômes bien que fortement convoités, et vus comme le Saint Graal, ne sont cependant pas la seule option pour intégrer le monde du travail.

À nuancer, car tout dépend de ce que vous convoitez. Il y a un passage obligé par des établissements spécifiques pour accéder à certains métiers. Par exemple, pour devenir ingénieur, avocat ou encore chirurgien l’enseignement supérieur est un passage obligé. Même si des passerelles peuvent exister, il est tout de même recommandé de suivre un parcours dit « classique ».

Outre cet aspect, ne perdons pas du vue l’objectif des études et autres diplômes post baccalauréat : avoir un métier, et ce, quel que soit votre statut. En effet, vous pouvez devenir salariés, indépendants, auto-entrepreneurs, gérants, freelances, etc. L’objectif d’acquérir des connaissances reste le même, il s’agit de gagner sa vie, et autant que faire se peut en s’épanouissant au quotidien.

Pour se faire, différentes voies sont possibles. Tout dépend de vos attentes, de vos aspirations ou encore de vos ressources.

Enseignement supérieur : fonctionnement

L’enseignement supérieur est défini par l’INSEE comme le regroupement des « enseignements généraux, techniques ou professionnels qui demandent de disposer d’un niveau de formation supérieur ou égal au baccalauréat ou à son équivalent ». Ainsi, s’inscrivent dans ce format d’enseignement notamment les universités, les classes préparatoires, les écoles de commerce et autre écoles privées.

À première vue, il est impossible de suivre un parcours de formation dans l’enseignement supérieur sans le baccalauréat. C’est un leurre… Lisez la suite.

Les diplômes dans les études supérieures

Dans un parcours « classique » vous obtiendrez un diplôme via des crédits ECTS reconnu par l’État et un diplôme de type BTS, licence ou master. Les noms de ces diplômes varient en fonction de la durée des études. Par exemple, pour un BTS vous aurez une formation de 2 ans, pour un doctorat ce sera 8 ans.

Le coût dans l’enseignement supérieur

En vous lançant dans ce type de parcours  vous aurez le statut étudiant. Selon vos ressources vous aurez la possibilité d’accéder à des bourses, et également un logement étudiant. Pour ceux qui n’entrent pas dans le schéma boursier, il faudra payer vous-même vos frais de scolarité, ainsi que votre logement. Pour certaines écoles privées de grande « renommée », il vous faudra dépenser des sommes très importantes pour vos droits d’entrée.

Le contenu des cours dans l’enseignement supérieur

Dans l’enseignement supérieur général, les premières années, vous apprendrez de la théorie, la spécialisation venant bien après. Vous allez acquérir de nombreuses connaissances dans des domaines divers et variés. Ces connaissances seront, pour certains profils, inutiles car peu concrètes à appliquer dans un environnement professionnel. Pour d’autres, ces connaissances générales leur permettront de trouver leur voie, jusqu’alors très obscure. De plus, avoir une culture générale dans certains domaine est très utile selon les postes que l’on souhaite occuper.

La formation professionnelle dans l’enseignement supérieur

Les établissements d’enseignement supérieur proposent depuis quelques années la formation professionnelle, par le biais de l’alternance.

Cependant, ces établissements ne semblent pas être les mieux placés pour intégrer la compétence dans le contenu de leur formation. En effet, ils sont, à l’origine, dévolus à l’acquisition de savoirs théoriques, et donc aux connaissances généralistes. Leur objectif principal est plutôt de favoriser la compréhension de l’existant, plutôt qu’une mise en œuvre dans la réalité du monde du travail.

Ainsi, ces établissements qui privilégient le cours magistral généraliste, ne sont pas forcément en adéquation avec la réalité des entreprises.

Malgré une légitimité certaine, ils n’apparaissent pas comme étant les plus à même de suivre le parcours professionnel d’un étudiant extérieur à leur structure : dans le contenu des cours, dans le suivi de la période en entreprise, ou encore dans les propositions d’opportunités en alternance.

Organisme de formation : la compétence et la connaissance au même endroit

Un organisme de formation, tels que Neo Sphere ou l’Académie du Tourisme, vous forme à un métier. Il n’est pas question de sortir du cadre de la formation que vous allez suivre. Tout ce que vous apprendrez sera mis en pratique dès votre arrivée sur le marché de l’emploi.

Les diplômes d’un organisme de formation professionnelle

En vous formant dans un organisme de formation, vous obtiendrez à la fin de votre parcours un Titre Professionnel RNCP reconnu par l’État. Peu nommés mais tout aussi reconnus, ces Titres certifiés sont accessibles à tous les étudiants, avec ou sans diplômes obtenus au préalable. Ces diplômes sont classés par niveau, et non pas par titre, et ils ont même leur équivalent :
               – un titre de niveau 4, comme notre formation de Secrétaire Assistant Médico-Social, qui équivaut à un niveau certifié Bac ;
               – un titre de niveau 6, comme notre formation de Responsable d’Établissement Touristique, qui équivaut à un niveau certifié Bac+3/4.

Vous l’aurez compris, grâce aux équivalences reconnues par le Ministère du Travail, si en cours de route vous voulez obtenir plus de connaissances dans un domaine spécifique, vous pouvez intégrer un établissement de l’enseignement supérieur. Certes votre dossier scolaire sera épluché, et votre motivation analysée, mais le baccalauréat ne sera plus le seul sésame pour intégrer certains de ces établissements.

Vous pourrez bien évidemment intégrer le monde du travail à la suite de votre certification à un Titre RNCP. En effet, ces Titres étant reconnus par l’État, ils sont dans la suite logique reconnu par les entreprises. Notamment grâce au contenu des formations, expliqués un peu plus bas.

Le coût d’une formation pour un Titre RNCP post lycée

Le coût de la formation, dans un organisme de formation, varie selon le parcours que vous décidez de choisir. Il varie également selon l’organisme de formation, mais c’est un sujet que nous aborderons dans un prochain article …

En sortant du lycée vous avez deux possibilités pour suivre une formation dans un OF (toujours ces acronymes) :
               – en parcours initial, en finançant vous-même votre formation.
               – en alternance, avec un contrat d’apprentissage. Grâce à ce type de parcours vous alternez période de formation et période en entreprise. Bonne nouvelle, vous serez donc rémunéré en ayant le statut de salarié apprenti. Pour ce qui est du coût de la formation, selon l’organisme de formation que vous intégrez, votre formation sera gratuite.

Contenus et types de formations professionnelles

Dans un organisme de formation, les formations sont créées selon les besoins du marché. C’est pourquoi de nouveaux titres professionnels sont proposés régulièrement.

En termes de fonctionnement, il s’adapte aux besoins de l’apprenant. En effet, chaque apprenant ayant un ensemble initial de compétences particulier et un besoin unique, un organisme de formation doit absolument fournir un parcours sur mesure.

Les contenus des formations, dans ce type d’organisme, ont pour objectif de développer vos connaissances dans un métier, mais pas uniquement. Les connaissances pour exercer un métier sont certes indispensables, mais les compétences doivent être abordées.

Ces compétences sont développées dans les dimensions pratique et personnelle, et permettent donc la mise en œuvre des connaissances dans une situation concrète. Il y a deux façons de développer ces dites compétences :
               – grâce à l’alternance avec la mise en situation en entreprise ;
               – et/ou grâce au développement des « softs skills ». Traduit mot à mot de l’anglais, cette expression signifie « compétences douces ». Nous entrons donc dans le champ du savoir-être. Absolument le savoir-être, l’humain est primordial pour une bonne intégration dans le monde du travail.

Nous voilà donc à aborder l’humain, le bien-être et l’épanouissement.

Conclusion : allez vers ce qui vous correspond

Sans le bac vous ne serez donc pas dans la sphère supérieure immédiatement après le lycée. Cependant vous pouvez entrer dans la Neo Sphere, étymologiquement qui signifie « nouvelle » sphère. Nouvelle, dans le mode d’apprentissage avec l’e-learning, qui est en raccord avec le monde actuel (peste, choléra, et autre pandémie, vous pouvez suivre votre formation sans interruption). Nouvelle, dans l’adaptation de ses contenus selon les besoins du marché. Nouvelle, dans l’offre d’un parcours adapté à chaque profil.  

En tant qu’organisme de formation et centre de formation d’apprentis, nous sommes conscients des disparités d’accès aux diplômes. C’est pourquoi, nous avons à cœur de permettre à tous ceux qui le souhaitent de se former à un métier, de développer leurs compétences et de s’épanouir.

Le baccalauréat n’est donc pas un vecteur fort d’employabilité. Si seulement l’avenir professionnel ne dépendait que de ça… Aujourd’hui aucune personne, aucune société, ni aucun gouvernement ne peut donner la recette miracle pour assurer à chaque individu une insertion rapide et durable sur le marché du travail.

En tant que professionnel de la formation nous pouvons simplement conseiller à tous les publics, anciens lycéens, futurs bacheliers ou non diplômés, de suivre une formation qui leur correspond. Le chemin est long, vous avez la possibilité de changer d’avis en cours de route, de réintégrer une formation pour monter en compétences, ou vous reconvertir dans un autre domaine.

Nous sommes là pour vous accompagner quel que soit votre projet de carrière et vous proposer des formations dans des domaines généraux, avec Neo Sphere, ou spécialisées dans les métiers du tourisme avec notre marque l’Académie du Tourisme.

Prenez contact avec nous, nos conseillers en formations se feront un plaisir de vous accompagner sur le chemin de l’emploi. 

Contact

Vous avez une question ?
Besoin d'un renseignement complémentaire ?

N'hésitez pas à nous contacter et nous vous répondrons le plus rapidement possible.

NEO SPHERE, centre de formation d’apprentis et organisme de formation en continue, en présentiel et en e-learning, propose son expertise aux particuliers, aux entreprises et à leurs salariés.

qualite-qualiopi-marianne

La certification qualité a été délivrée au titre des catégories d’actions suivantes :

  • ACTIONS DE FORMATION
  • ACTIONS PERMETTANT DE FAIRE VALIDER LES ACQUIS DE L’EXPÉRIENCE DANS LES CONDITIONS PRÉVUES AU LIVRE IV – ARTICLES L6411-1 À L6423-3
  • ACTIONS DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE, AU SENS DE L’ARTICLE L6211-2
Contact

Siège social
60 avenue Joseph Raynaud
83140 SIX FOURS LES PLAGES

Email : contact@neo-sphere.fr

Téléphone (standard)
Fixe : 04 94 91 80 74

Neo Sphere 2022 – Tous droits réservés –  Mentions légales